arrow up

J’ai plus la motiv'

La démotivation peut prendre différentes formes dans ton quotidien. Si la motivation ne revient pas ou si le sentiment de démoralisation persiste, n'hésite pas à en parler!

Des maux en mots

  • J’ai du mal à me lever le matin
  • Je me traîne toute la journée
  • Les choses que je kiffais faire ne m’intéressent plus
  • J’ai plus envie de rien. Je n’arrive pas à me bouger
  • “Tenir les murs” devient de plus en plus fréquent
  • Faire une activité me saoule très vite. J’abandonne rapidement
  • Les cours ne me branchent plus
  • J’ai plus la motiv’ pour aller taffer
  • Tout me paraît impossible à faire
  • Ça me coûte trop d’aller voir les potes
  • Je suis au bout de ma vie avant même de commencer à faire du sport
  • Mes parents me traitent de feignant
  • J’ai l’impression d’être un ours tellement je dors longtemps
  • Je ne fais pas les choses même si j’ai grave le temps et je me dis que je pourrais toujours le faire plus tard
  • Je passe mon temps à binger des séries ou à jouer sur ma console
  • J’ai l’impression d’avoir moins d’énergie qu’avant

Que faire?

Il existe des astuces pour combattre la baisse de motivation.

Faire des activités que tu aimes ou que tu aimais est important car la motivation est associée au plaisir
  • Faire des activités que tu aimes ou que tu aimais :
    • Commence par noter ce qui te fait envie. Ce ne doit pas être des activités trop prenantes au départ. Tu commences par des choses simples qui t’apportent de la joie rapidement et petit à petit, si tu vois que tu te fais plaisir, tu peux augmenter la durée des sessions et augmenter la difficulté de l’activité. 
    • Si tu n’as pas d’envie, tu peux t’engager dans des activités que tu aimais par le passé. Ceci même si tu n’as pas très envie au début. La motivation étant associée au plaisir, c’est en ayant du plaisir qu’on peut la retrouver. 
    • Si c’est plus simple pour toi, tu peux partager ces moments avec un ou une amie, avec ton ou ta petit(e) ami(e) du moment, avec ton frère ou ta sœur, ou quelqu’un de ton entourage qui partage les mêmes passions que toi.
    • Le mieux est d’introduire des activités agréables progressivement et d’avoir des buts fixés facilement atteignables. La difficulté peut ensuite être augmentée au fur et à mesure que le sentiment de plaisir apparaît. 
    • Quand une activité est perçue comme agréable, il est utile de noter dans son agenda/téléphone quelle activité a été agréable et le degré de plaisir que cela procure.
  • Si la motivation ne revient pas ou si le sentiment de démoralisation persiste, il est toujours temps d’en parler à une personne ressource adulte (parent, personne de ta famille, CPE, prof, médecin)
  • En parler à l’infirmière ou au psychologue scolaire
  • En parler à ton médecin généraliste 
  • S’adresser au centre médico-psychologique (CMP) de ton secteur ou à la Maison des Adolescents proche de chez toi ou à un centre d’évaluation proche de chez toi (lien cartographie)

RESSOURCES