arrow up

L'enfer, c'est les autres

Avoir le sentiment que les autres sont hostiles à notre égard peut arriver à n’importe qui occasionnellement. Quand ce sentiment s’intensifie voire qu’il devient permanent, on parle de “parano”, il est alors nécessaire d’en parler pour pouvoir être aidé. 

Des maux en mots

  • Avec mes amis :
    • Je me dispute souvent
    • Mes amis me critiquent souvent
    • Les autres ne me comprennent pas
    • J’ai l’impression que mes amis me mettent de côté
    • J’ai l’impression d’être isolé
    • Je n’aime plus passer du temps avec mes amis
    • Les autres m’embêtent, me harcèlent
    • Les autres ont une mauvaise influence sur moi
    • Je ne veux plus passer de temps avec mes amis
  • Avec mes parents/mes profs :
    • Ils me saoulent plus qu’avant
    • Je n’arrive plus à discuter avec eux
  • Au travail ou en cours :
    • J’ai peur de prendre la parole devant les autres
    • J’ai peur du regard des autres
  • A l’extérieur, dans la rue :
    • J’ai peur des autres
    • Je ne veux plus sortir de chez moi

Que faire?

Avoir le sentiment que les autres sont hostiles à notre égard peut arriver à n’importe qui occasionnellement.

Quand ce sentiment s’intensifie voire qu’il devient permanent, on parle de “parano”, il est alors nécessaire d’en parler pour pouvoir être aidé. 

L’expérience de la “parano” est probablement liée à une sensibilité excessive à l’environnement. Il existe des aides pour te soulager de ce sentiment, c’est pour cela qu’en parler est nécessaire. 

On sait aussi que des toxiques comme le cannabis ou la cocaïne peuvent provoquer un sentiment de “parano”. Leur consommation est donc à proscrire.

A qui en parler?

  • Identifier une personne ressource adulte à qui tu peux parler (parent, personne de ta famille, CPE, prof)
  • En parler à l’infirmière ou au psychologue scolaire
  • S’adresser au CMP de ton secteur ou à la Maison des Adolescents ou à un centre d’évaluation proche de chez toi (lien cartographie)

RESSOURCES