arrow up

Comment accompagner son proche au quotidien?

Temps de lecture : 3 min

Il n'est pas toujours facile de savoir comment aider, se postionner, s'ajuster etc. à son proche. Voici quelques clefs pour vous aider.

Quelques clefs pour accompagner votre proche

  • Comprendre qu’il ne fait pas exprès et ne pas se moquer de lui
  • Ne pas le stigmatiser et ne pas lui dire qu’il est fou ou idiot
  • Lui signaler votre présence : « Sache que je suis là pour toi », « Que puis-je faire pour t’aider? »
  • Lui montrer que vous êtes à son écoute
  • Le soutenir, le rassurer, l’encourager
  • L’aider à accéder aux soins et à prendre son traitement
  • Lui fournir les bases d’une vie saine : repas équilibrés, sommeil, activité physique
  • Lui proposer de voir avec lui quelles stratégies fonctionnent pour le soulager et quelles stratégies ne fonctionnent pas. Tenir un journal personnel peut s’avérer utile
  • Diminuer son niveau de stress : lui proposer de rechercher avec lui les causes du stress, puis de concevoir un plan pour contrer chacune des causes repérées
  • Le calme est un élément essentiel. Il faut donc éviter de trop stimuler (voir trop de monde, faire plusieurs choses sur un court laps de temps etc.)
  • Ne pas consommer de drogue avec lui ou devant lui
  • Prendre soin de vous : s’occuper d’un proche qui vit un trouble psychique est difficile et peut être source de stress. Vous confiez à quelqu’un, un proche,  un professionnel de santé ou un membre d’une association, est un moyen de diminuer ce stress

Accompagner votre proche dans le rétablissement d’un trouble psychique

Vous avez un rôle important à jouer afin d’appuyer votre proche quand celui-ci bénéficie d’une prise en charge pour un trouble psychique. Se rétablir est un processus marqué par des hauts et des bas qui nécessite de l’accompagnement.

Vous pouvez l’aider ainsi :

  •  Vous pouvez appuyer le processus de rétablissement en conservant un registre des changements de comportement, des symptômes, des réactions aux médicaments, et des coordonnées importantes.
  • Participer activement à l’accompagnement mis en place avec l’équipe soignante. Échanger avec les médecins, les infirmières, les travailleurs sociaux, les pairs aidants et les psychologues. Votre point de vue est important et il est important de faire part de vos préoccupations à l’équipe soignante.
  • Parfois, la confidentialité empêche un.e soignant.e de vous transmettre des renseignements, mais il est très utile que vous leur fournissiez autant d’informations que possible.
  • Demeurez optimiste. Le processus de rétablissement varie selon les personnes. L’impatience ou le découragement gagneront peut-être votre proche. Soutenez-le et tentez de demeurer positif.
  • Sachez que les petits pas sont parfois de grandes réalisations pour votre proche et sachez les souligner et les féliciter !

RESSOURCES